Dreaming my life

18 novembre 2021

Cette nuit j'ai fait un mauvais rêve.

 

J'ai rêvé que j'étais retournée habiter chez mes parents, et nous avions déménagé, dans une maison que je ne connaissais pas. Tout était nickel, rien ne traînait. Et je suis tombée sur une partition. Un truc de pop britannique comme j'aime. Je ne sais plus ce que c'était, j'ai oublié. Mais dans mon rêve, la mélodie était claire et semblait hyper facile à jouer. C'était peut être lemon tree. J'ai chantonné et je me suis dit que je devais jouer ce morceau. Mon regard a parcouru la pièce et j'ai commencé à paniquer. Je ne voyais mes guitares nulle part.

J'ai commencé à ouvrir les armoires, les placards. Aucune trace de mes guitares. J'ai senti l'angoisse monter. Je me suis dit que ma mère avait dû les prendre et les ranger quelque part sans me demander. Je finis par ouvrir une armoire et je les trouve sur une étagère, rangées à plat, sans étui, les unes sur les autres. Je pense que c'est une catastrophe, qu'elles doivent être abimées. Effectivement, je prends celle du dessus, elle est couverte de pokes, sa peinture s'écaille. Il y a une tele couleur vanille, son vernis s'en va... Et puis il cette guitare bleue avec une texture un peu de métal brossé du luthier Girault que j'aime bien mais que je n'ai pas en vrai. Et ma Squier couleur bronze, et ma noire classique. Elles sont toutes abimées, et je me dis que ce n'est pas rattrapable et que je vais devoir toutes les poncer et les repeindre/revernir entièrement. Je suis en panique. Je crains qu'elles soient foutues. J'appelle ma mère à son travail (ce qui est drôle parce que maintenant elle est à la retraire et quand elle travaillait, c'était à la maison). Et je lui fais des reproches, je lui dis qu'elle ne doit jamais jamais toucher à mes guitares, qu'on ne range pas des guitares n'importe comment etc.

Là, mon téléphone a sonné et je me suis réveillée. Et tant mieux parce que c'était angoissant. L'angoisse des choses qui m'échappent, que je ne contrôle pas. J'aime mes guitares, même si ce ne sont pas des guitares chères ou de super qualité. Ma classique noire, c'est toujours ma chérie, même si j'en ai une autre "mieux", c'est avec elle que j'ai appris et l'autre n'est qu'un deuxième choix. Et ma Squier aussi je l'aime d'amour. Bref. J'ai pas aimé mon rêve.

Posté par _An_ à 01:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]