J'irais bien au ciné ce soir.

Je peux vaincre ma paresse pour prendre le métro et aller dans un cinéma que j'aime bien, à 45 minutes de chez moi (même si dernièrement, je l'aime de moins en moins, la propagation des cartes illimités faisant que le public devient le même partout, des gens qui vont voir des films pour voir des films). Je peux me motiver pour y aller seule, car ici, pour aller voir un film en prévenant le jour même, c'est impossible, il faut plannifier un mois à l'avance. Mais je ne peux me résoudre à endurer une demi-heure de pub avec le son à fond les ballons, des pubs qui vont essayer des me vendre des choses dont je n'ai que faire, avec une esthétique discutable et des slogans à la noix. Le plus vomitif étant d'entendre mes voisins s'extasier sur elles : "Elle est bien cette pub, elle est drôle, elle est belle..." Beurk.

Je vais peut-être attendre qu'il sorte en DVD le dernier Thomas Vinterberg.