Mon guitariste n'est jamais aigri. Parce qu'il a une caractère agréable mais aussi parce qu'il est heureux de ce qu'il fait C'est son repère, sa boussole, son sol, son ciel, son horizon. Un truc à fixer, qui l'allège, où il ne se rend de comptes qu'à lui même. Et cela m'allège aussi, même si j'ai l'impression que c'est sa priorité absolue et qu'il m'arrive d'en être irritée dans les moments de doute.Et aujourd'hui, je ne doute pas.