Les plus grands de mes élèves sont des jeunes hommes.

J'ai rêvé de l'un d'eux cette nuit.

C'est pas le plus beau de sa classe, mais l'un des plus intelligents. Et il a une voix rocailleuse assez particulière.

Dans la journée, j'ai pris un verre avec un bon ami. Il portait une chemise façon jean's bleu clair. Le café où on s'est retrouvés avait des chaises bleues. Quand je suis entrée et l'ai vu assis dans la salle vide (tout le monde était en terrasse mais il ne voulait pas s'embrumer dans la fumée de clope et il avait bien raison), je me suis écriée : "Que c'est bleu ici !"

Oui. Ses yeux sont bleus aussi, clairs. Ils s'accordaient parfaitement avec sa chemise. Quelques éclats gris commencent à éclairer sa chevelure chataignasse... J'ai regardé ses quelques rides. Ai constaté qu'elles donnaient beaucoup de caractère à sa tronche. Je me suis dit qu'il était beau, pendant qu'il me racontait que sa femme était en télétravail et qu'elle nous aurait dérangés avec ses conversations téléphoniques, si on avait pris le café chez eux.

On a parlé musique et bouquins... Des auteurs qu'on n'a jamais eu le temps de lire. On n'aura jamais le temps de tout lire dans cette vie, m'a-t'il dit. J'ai acquiescé. Il a cité Colette, qui était bisexuelle et avait même couché avec - au moins - un gars beaucoup plus jeune qu'elle. Je l'ai fait aussi d'ailleurs, mais ils étaient largement majeurs.

Du coup j'ai repensé à mon rêve.

Le désir des femmes semble toujours plus choquant que celui des hommes pas vrai ? Bon, dans mon rêve il ne s'est rien passé. Seulement du désir. Que je ne ressens pas dans la réalité d'ailleurs. C'est perturbant.