20 avril 2008

Quand j'étais au collège, j'avais une camarade de classe tunisienne qui s'appelait Alia. Elle était très jolie, avec de grands yeux de biche. Un jour nous ne l'avons plus vue. Ses parents avaient appris qu'elle sortaient avec un garçon et avaient décidé de la renvoyer dans son pays pour la marier. Elle avait quatorze ans.

Posté par _An_ à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2008

Lettre à

Dans la dernière lettre que tu m'as écrite tu regrettais la distance que tu avais mise entre nous. Tu me demandais pardon. Pardon "d'avoir accepté ce piège familial confortable que tu n'avais pas le coeur de refuser". Piégé réellement, ou simplement envahi de regrets en pensant à notre histoire. Les choses ne sont jamais simples ni faciles. Probablement les deux. Tu acceptais cette porte qu'elle t'ouvrait soit disant pour être libre de créer, de composer. Je ne pouvais t'offrir ce toit et cette indépendance. Je finissais tout juste mes études et me lançais à la recherche de mon premier vrai boulot. Tu aurais pu te l'offrir toi même d'ailleurs vu que tu avais laissé tomber la fac en cours de route. Et pourtant comme je m'en suis voulu de ne pas pouvor te donner ce que tu voulais tant, une vie à part, sans contraintes sociales ou tu passerais ton temps à écrire des poêmes, des textes, des chansons et peindre des toiles. "Piège familial confortable" dis-tu. Tu t'imaginais partir en tournée et jouer avec ton groupe. Je ne sais comment, ton groupe est mort. "I can see no sign on your flesh". Je n'en ai jamais vu non plus. Rien sur ta peau, rien sur ton corps qui aurait pu me faire comprendre pourquoi à cause de toi, je souffrais autant. "Je sais que demander pardon ne changera rien mais je te demande pardon pour tout ce que je te fais subir". Dix années après cette lettre me bouleverse toujours autant. Est-ce que tu rêves toujours, dans ta famille avec trois enfants?

J'ai retrouvé cette lettre en rangeant mes papiers.

Posté par _An_ à 21:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 avril 2008

Tag nombriliste et bonne nuit

Salut les amis,

Je vous taggue tous. Si si.

La règle du tag est que vous devez copier et répondre aux questions suivantes:

- De quelle couleur sont mes cheveux?

- Quelle est la couleur de mon verni à ongles aujourd'hui?

- Quel est mon chanteur préféré? (facile)

- Quelle est ma chanson préférée?

- Quelle est ma couleur préferée?

- Quel est mon plus grand défaut?

- Quelle est ma plus grande qualité?

- Quel est le diamètre de mon nombril?

Bonne nuit.



Posté par _An_ à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2008

Je suis d'humeur rigolote ce soir.

Posté par _An_ à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 avril 2008

Applaudissements

applause

Posté par _An_ à 22:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 avril 2008

Money money money

Cet après-midi je suis allée voir l'exposition  "Abysses" au jardin des plantes.  Pas très grand mais sympa quand même. On pouvait y voir des poissons des profondeurs. Ils étaient assez impressionnants, par leurs formes et leurs couleurs (gris très souvent)
poisson

Un monsieur visite l'expo avec son petit fils, en lui expliquant: "tu vois, le poisson il est comme ci et comme ça". Et là le gamin lui demande: "Et combien il coûte?". Le monsieur n'a pas trop su quoi répondre. Et moi je me dis, voilà bien un enfant issu de notre société de consommation, un peu amusée mais pas tant que ça. Bon, c'est pas tragique non plus, mais...

Posté par _An_ à 19:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

C'est décidé

Décision du dimanche matin en musique. Si Satriani passe à Paris cette année, j'irais le voir. Je ne l'ai jamais vu sur scène!

PS: Je viens de voir, il passe au grand Rex en mai. Pas sûr que j'ai envie de le voir dans cette salle. Et bon je l'aime bien mais pas sûr non plus d'avoir envie de payer ce prix là.

Posté par _An_ à 12:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
05 avril 2008

A quel point le traumatisme d'avoir été enfant ne me quitte pas.
Il me dit, l'autre jour "je suis moderne, j'ai un e-mail'. Il semble fatigué de la vie, il est vieux. Parfois j'oublie, parfois il me fait de la peine. Je lui écrit deux mots un soir, histoire de... Il me répond quelque jours après. Et la vision de son nom dans ma boite aux lettres me fait frissonner. Avoir créé ce contact est effrayant. Je n'aurais pas cru.

Posté par _An_ à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Derrière les apparences...

..ma différence

Posté par _An_ à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un coeur qui bat

Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat
Qui bat

Posté par _An_ à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]